Accueil » SEO » Les 10 mythes du référencement qui perdurent (sans raison)

Les 10 mythes du référencement qui perdurent (sans raison)

Phare SEO rougeLe référencement naturel est complexe et truffé d’embûches pour le commun des mortels. Pour les plus curieux qui s’informent ici et là sur le référencement Web afin de pouvoir suivre les discussions lorsqu’il est question de technologies Web, le SEO n’en demeure pas moins énigmatique par endroits. Certes, vaut-il mieux laisser cette spécialité du Web aux réels experts, il reste intéressant et pertinent pour Monsieur et Madame Tout-le-monde de connaître ce principe fondamental : le SEO – tout comme le Web – évolue à un rythme effréné.

Cela dit, il n’est pas surprenant d’apprendre que certaines techniques du début des années 2000 ne sont plus efficaces aujourd’hui. Pourtant, bien des gens pensent encore, à tort, que ces techniques sont actuelles et essentielles lorsque l’on met en place une stratégie de référencement organique.

Afin de clarifier certains points relatifs au SEO, laissez-moi vous présenter les 10 mythes les plus fréquents sur le référencement naturel qu’il faille absolument effacer de votre esprit dès maintenant.

  1. Le SEO, c’est juste du marketing Internet

Faux. Le SEO ne se limite en rien à du marketing Internet, mais va au-delà en combinant plusieurs tâches et expertises pour propulser une page Web vers une meilleure visibilité Web. Cela dit, le spécialiste SEO doit donc avoir des connaissances en XHML/CSS et en programmation, en plus de savoir, un minimum, rédiger en français et en anglais. Donc sans être un expert en programmation, il est nécessaire d’avoir une bonne vision des besoins et de la charge en développement nécessaire pour mener à bien un projet SEO. Dans le même ordre d’idée, il doit savoir écrire lisiblement et utiliser des mots justes. Qui plus est, l’expert en SEO doit être capable de communiquer efficacement avec les différents intervenants du projet (direction, marketing, administration, réseaux sociaux, communication, etc.). Il doit aussi faire preuve d’organisation et de rigueur s’il veut mener son projet à terme avec brio. Bref, le SEO est intimement lié au marketing, mais des notions techniques s’y ajoutent.

  1. La balise meta keywords est toujours prise en compte

Qu’on se le tienne pour dit une bonne fois pour toutes, la réponse est NON. La balise meta keywords n’est plus prise en compte dans le processus SEO, elle ne sert plus à rien depuis un bon bout de temps. N’en parlons plus.

  1. La duplication de contenu sera pénalisée

Bien qu’elle ne serve en rien votre stratégie SEO, la duplication de contenu ne sera pas automatiquement « pénalisée ». Si vous devez dupliquer du contenu dans le cadre d’une stratégie de promotion par exemple, il existe une solution toute simple qui s’appelle le fichier robots.tx et qui permet de faire comprendre aux moteurs que des pages ne sont pas à prendre en compte. Google s’est beaucoup raffiné depuis ses débuts et arrive maintenant à détecter l’origine d’un contenu produit et publié.

  1. Linkbuilding et SEO : même chose

Pas tout à fait, non. Le linkbuilding fait partie d’une stratégie SEO et en est donc indissociable. Occupant une large part des efforts SEO, le linkbuilding doit s’accompagner d’un codage performant, d’un contenu de qualité et d’une ergonomie bien pensée pour être réellement efficace.

  1. L’indexation prime

Faux. Faux et faux. Ce qui nous intéresse en SEO n’est pas d’être indexé sur 1 000 répertoires et moteurs de recherche… mais seulement 3, soit : Google, Yahoo et Bing. Dans certains, seul Google importe. Alors ceux qui promettent de vous référencer dans des centaines de moteurs de recherche sont des charlatans. Dans un tel cas, fuyez!

  1. Du contenu masqué entraînera une pénalisation systématique

Pas si le contenu est masqué dans un souci d’ergonomie pour l’internaute et qu’il demeure visible grâce à une action simple de la part de l’internaute. Si l’affichage se fait d’une façon intelligente pour l’internaute, il n’y a pas de crainte à y avoir. Cependant, des représailles seront prévisibles dans les cas dits « black hat » (couleur identique au fond, z-index et autres tactiques malicieuses). Lorsque l’on garde en tête que le contenu s’adresse d’abord à l’internaute, Google reconnaîtra cette démarche et cela servira votre SEO.

  1. Il suffit de mettre des mots-clés sur un maximum de pages pour optimiser son SEO

Un autre mythe qui sent la boule à mittes! En 2011, le SEO n’est pas qu’une question de mots-clés, voyons! Les mots-clés sont importants, certes, mais constituent un facteur parmi plusieurs autres (on parle ici de centaines de facteurs déterminants dans une stratégie SEO).

  1. Le marketing par achats de mots-clés (SEM) améliorera automatiquement votre SEO

Acheter des mots-clés n’améliorera pas votre positionnement ni votre référencement organique. Une bonne visibilité obtenue grâce à une campagne d’achats de mots-clés peut certainement servir votre notoriété, mais le SEM constitue, lui aussi, un seul facteur dans une stratégie SEO. De plus. Le SEM n’est pas nécessaire pour obtenir un bon référencement.

  1. Le Sitemap améliore le positionnement du site à lui seul

Le Sitemap peut vous être utile pour établir un plan du site, mais généralement, cela doit être fait dès le départ pour bien construire son site et définir ses orientations. Le Sitemap peut effectivement accélérer le référencement des pages Web dans les moteurs, mais sa performance se termine là.

  1. Acheter des produits ou des services Google favorisera votre positionnement sur le moteur de recherche de Google

Pas du tout. Quand bien même vous n’utilisiez aucun service Google, vous ne serez pas pénalisé. Utiliser les produits et services Google, tels Adwords, AdSense, Analytics, n’est pas un moyen de se protéger des pénalités prévues lorsque des procédés prescrits sont utilisés pour améliorer le positionnement.

Bref, il ne suffit pas de connaître quelques petites bases pour s’autoproclamer maîtres en SEO… Cette expertise Web nécessite beaucoup d’apprentissage, de pratique et de temps. Retenez que le SEO n’est pas non plus une science exacte : plusieurs mystères demeurent non résolus aux yeux de la population. Un conseil : faites confiance aux (vrais) experts!

A propos de nebseo

Spécialiste en stratégies numériques, Benoît Arsenault est directeur des opérations web et stratégies numériques à l'agence Web Publi-7 Communications. Passionné de nouvelles technologies, Benoît est toujours à l'affût des nouveautés dans le domaine du SEO et du marketing numérique.

23 commentaires

  1. Merci pour ces précieux conseils…à éviter ! :-)

  2. Effectivement – Certains mythes du SEO ont la vie dure. malheureusement cette liste n’est qu’une petite partie d’une liste encore bien plus longue.

    • Bien heureux d’avoir Le Juge comme commentateur! :D
      Merci d’avoir pris le temps et félicitation pour ton blogue!
      Je suis d’accord avec toi concernant la longueur de la liste. C’est à suivre dans les prochains billets! :)

  3. Une liste exhaustive serait bien trop longue mais merci d’avoir pris le temps de rétablir quelques vérités. Je profite de ton article pour tordre le coup à un autres mythe qu’est la balise H1 et consort. Cela fait déjà quelques années que Google ne la prend plus en compte. Ce qui ne signifie pas qu’il ne faille pas organiser et architecturer son contenu. Mais un heading1 ou maClassTitre fera aussi bien l’affaire.

  4. Assez d’accord avec le Juge, les légendes SEO ne manquent pas, mais ce qui est encore plus magique en référencement, c’est qu’il faut tester et tester sans cesse car il existe un nombre infini de variables pour performer !

  5. Sur le terrain avec des clients on rencontre des anciens mythes encore plus troublants :

    – « On m’ a dit qu’ il fallait mettre plein de mots clés avec la couleur du fond ? »
    – « Je sais comment être premier, c’ est avec le mot clés dans le nom de domaine ! »

    Et n’ oublions pas le célèbre :
    – « Je suis déja en première position : regardez quand je tape Auto Ecole Martin 35 et toc ! »

    ;)

    • hahah Manuel… ce fameux commentaire!! Le pire, c’est que souvent, il tape son nom de domaine!! Encore pire dans ce genre de situation en 2011 beaucoup de pseudo référenceurs prône ce fait troublant d’être en premier sur la premier page sur des mots clés reliés au nom de domaine!
      Merci pour ton commentaire!

  6. « La duplication de contenu sera pénalisée »
    Tu dis non mais qu’en fait si :o)
    Le contenu dupliqué peut être fortement pénalisant, que ce soit le résultat d’un filtre ou d’une pénalité. C’est d’ailleurs pour ça que, comme tu le dis justement, on utilise le robots.txt mais aussi les meta robot et la canonique.

    Contenu dupliqué non indexé, pas de souci. Indexé, crois moi ça peut faire des dégâts. Après, interne et externe, les effets ne sont pas les mêmes.

    • Je dit que si la duplication de contenu est nécessaire, il existe une façon de la faire sans pour autant être pénalisé! Connais-tu les canonial tag?
      C’est une bonne façon de dire a Google que tu es conscient que tu duplique et que tu lui mention ou ce trouve le texte original.

  7. Malheureusement je ne peux qu’appuyer mon compère LeJuge, si nous n’avions que 10 légendes urbaines galvaudées, ça serait génial.
    Belle liste, mais on pourrait en mettre une tartine de plus.

    • Bonjour LaurentB,

      Comme mentionné en réponse a notre ami Le Juge, effectivement la liste n’est pas complète et je vais la continuée dans un prochain billet.

      Merci pour ton commentaire.

  8. Rendez-vous dans 5 ans pour savoir si les choses évoluent…

  9. comme tous les mythes, les mythes seo perdurent….Ce n’est pas étonnant…
    j’entends très souvent les problèmes de sitemap et de balise meta keyword…
    d’ailleurs j’en connais qui continuent de les mettre pour faire plaisir aux clients….

  10. OUI LA BALISE METAKEYWORD A SON UTILE
    La balise meta keyword, quoique aujourd’hui surtout utile a la concurrence et a rassurer des clients qui veulent la voir, elle est aussi utile pour l’indexation des images, il a été plusieurs fois prouvé que Google lit cette balise. Utile aussi à Bing, qui certes est microscopique aujourd’hui mais qui sait… Facebook pense reflechir à l’idée de mettre un search (étendu à tout le web). Il utiliserait probablement bing (partenariat signé en oct 2010)…
    @lefrancje

    • Bonjour Jerome,

      Nous en avons discuter, hier, lors de la session Master Group au Pubcon de cette balise concernant l’aide minime qu’elle peut apporter et je dois etre d’accord avec ton commentaire. Cependant, il faut mettre un bemol et ne pas perdre trop de temps sur cette derniere!

      Merci beaucoup pour la pertinence de ton commentaire! :)

  11. Google nous parle sans cesse d’expérience utilisateur et de contenu à valeur ajoutée comme but ultime pour les sites internet, et c’est une bonne chose en théorie. Cependant, je note que depuis Panda c’est quand même l’écatombe pour grand nombre de sites et je vois paradoxalement certains de mes sites sans aucune valeur ajoutée, ni mises à jour, ni liens, égaler en terme d’impression d’autres pour lesquels j’ai effectué des optimisations ! Étranges tout de mêmes ces algorithmes de Google ou bien est-ce là l’exception qui confirme la règle ?

  12. ça permet de se débarrasser des idées reçues. thanx

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>