Home » SEO » Le dernier né de Google : l’outil de dénonciation de liens négatifs

Le dernier né de Google : l’outil de dénonciation de liens négatifs

A l’heure où Google sévit de plus en plus dans ses méthodes de classement de site web, un outil très attendu est désormais disponible pour les webmasters : est-il vraiment possible de promouvoir un site par cette technique ?

Quand recourir à cet outil ?

Matt Cutts lui-même recommande vivement de n’utiliser cette méthode qu’en dernier recours afin de ne pas risquer de déclasser votre site… Il faut avoir la certitude qu’un ou plusieurs liens vous portent préjudice avant de demander à Google de faire le grand nettoyage !

Le lien négatif c’est quoi ?

Un site ayant recours à des techniques SEO désapprouvées par Google (c’est à dire qui prône le Black hat) n’a pas intérêt à pointer vers votre site : cela risque de peser négativement dans votre classement dans les SERPs. Lorsque des pages web sont elles-mêmes pénalisées par Penguin, Panda ou d’autres, vous êtes en droit de penser que leurs backlinks vers vos URLs sont néfastes. Finalement de nombreux cas de figure peuvent faire qu’un site produise un lien négatif :

  • Duplicata dans le contenu du site émetteur
  • Présence de mots clés ou de liens cachés
  • Suroptimisation (excès de mots répétés pour se positionner sur un terme)
  • PageRank : alors que certains pensent qu’il n’a aucun impact sur l’optimisation SEO, d’autres persistent à dire qu’un PR 0 est le signe d’une mauvaise note mise par Google et que les backlinks qui en proviennent sont néfastes.
  • Ancre de liens totalement inappropriée : exemple « chaussure » vers un site spécialisé en jeux vidéo…

Enfin, parmi les techniques de negative SEO, il y a le « bombardement de liens » : en créant des centaines de liens vers une URL, on peut porter offense au classement de cette URL en question.

Accéder à l’outil de désaveu des liens et l’utiliser

Puisque WebMaster Tools est la plateforme qui permet de gérer l’optimisation d’un site, c’est aussi ici que l’on trouvera le moyen de désavouer un lien que l’on juge négatif. Vous devez donc tout d’abord inscrire les sites sur cette plateforme. Rendez-vous ensuite sur la page suivante : https://www.google.com/webmasters/tools/disavow-links-main. En quelques clics, vous découvrez un avertissement qui est à ne pas négliger : désavouer un lien par mégarde peut faire très mal ! Si toutefois vous maîtrisez parfaitement la situation, alors lancez-vous. Un message vous indique de sélectionner un fichier : celui-ci doit contenir la ou les URLs des liens que vous jugez nuisibles pour vos pages web.

Google-desavouer-lien-outil

La responsabilité du webmaster pour utiliser l’outil

A moins que WebMaster Tools ne vous envoie un message pour vous avertir de liens néfastes à votre classement, c’est vous qui allez devoir les déceler Mais surtout, si vous pointez du doigt des liens entrants mauvais alors qu’ils étaient bons, vous allez « perdre du jus » comme on dit et le résultat peut être catastrophique, avec une chute vertigineuse dans les SERPs. Il s’agit donc de s’armer d’outils solides pour pouvoir déterminer et désavouer un lien.

Combien de temps avant un résultat ?

Cela peut être long… C’est lorsque Google révise son indexation des sites en fonction de leur géolocalisation que les changements seront visibles sur votre positionnement : en espérant que la surprise soit bonne !

Prudence et patience, voilà les maîtres mots du petit dernier de Google.

About nebseo

Benoît Arsenault est le fondateur et un stratège web chez simpliciT marketing inc. Passionné de nouvelles technologies, Benoît est toujours à l’affût des nouveautés dans le domaine du SEO et du marketing numérique.

Check Also

Red-Keep-calm-and-curate

Traffic Curation Done Correctly

Many have heard of the method of acquiring for your site unique content, which is …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *